• BarTobac

En image - Photographie du quotidien #1

Mis à jour : mai 1

Photographie du quotidien.


J'ai fait un petit sondage il y a quelques jours pour savoir si les pérégrinations photographiques d'un quotidien confiné vous intéresseraient. A part pour quelques bons copains, ma proposition a eu un retour très positif.



Préparez vous un petit bol de pop-corn, un petit verre de ce que vous voulez, et profitez de ces quelques instants choisis avec soin.


"La rôbe de princesse c'est pour que tu sois subjugué, l'appareil photo c'est pour ne pas oublier, ou pour faire comme toi, papa." Julia (avec un peu d'aide)


"Viens, écoute, sous le pont l'éco donne de la voix à tes messages, vas-y laisse sortir tes maux, cris! "HAAAAA, QUAND EST-CE QU'ON SORT DE CE TUNNEEEELLLL???""

Julia-Thomas


"Après mure réflexion, c'est aussi le moment d'opérer une introspection, le temps se livre aux regards vers l'intérieur, a l'observation de son propre reflet"


"A conserver de préférence au frais, à l'abris des virus et des bactéries. A utiliser de préférence avant toute sortie. A consommer jusqu'à épuisement des réservoirs covidiens."

Photo soumise au Festival MAP dans le cadre du EMarathon photo du 19 avril 2020


"Respectez les gestes barrières, et restez derrière les barrières. A Toulouse, les stigmates du confinement sont déjà palpables à bien des endroits."


"Le vide et le calme ont investit l'espace, et laissé la place à ces êtres qui vivent cachés. C'est aussi une aubaine pour eux, la lumière au bout du tunnel, sans ces nuisibles humains"


"On entrevoit enfin la lueur d’un après, qui se matérialise avec cette date du 11 mai..."


"Dans un cadre contraint, il est important de flirter avec les limites."


"Pour les plus chanceux d’entre nous, ce dimanche ressemble à tous les autres, blotti sous un plaid, une tisane (ou une bière) et un bon gros film... Mais pour ceux qui n’on pas de place, qui vivent à 6 dans 20m2, qui bossent, qui sont malades, qui halètent pour s’abriter, et les autres, pour tous ceux la, ce dimanche ne sera pas douillet, mais froid et sans âme, comme enchaîné derrière un barbelé. On pense fort à eux et on se dit qu’il serait bien temps de péter la gueule de ce #virus #covid19"


"En temps de "guerre", il faut savoir se faire écouter tout en se rendant disponible."

"C'est avec une famille nombreuse que l'on prend conscience de la place des repas dans notre quotidien"


"L'imagination est une porte vers la liberté, salvatrice derrière les murs de notre confinement"



Pour aller plus loin :

J'ai découvert aujourd'hui le travail de Philippe Luz qui publie tous les jours une photo de son quotidien depuis 19 ans. --> http://www.la-photo-du-jour.com/

154 vues1 commentaire

© 2019-2020 par Thomas Baron.

Mail : thomasbaronphotographie(@)gmail.com - Tel : 06.70.34.24.39

Créé avec Wix.com